25/05/20

News Corporate

Le confinement a fait grimper la consommation de contenu des Belges, notamment pour l’actualité et le divertissement, alors que l’intérêt pour les programmes sportifs a diminué

Retour à l'index des nouvelles
  • L’utilisation de Netflix a augmenté de 45 % durant les premiers jours du confinement.
  • L’audience des programmes d’information a augmenté de 30 %.
  • Des émissions comme De Mol, Belges à domicile, Boer zoekt vrouw, Temptation Island ou Top Chef ont attiré un nombre accru de téléspectateurs.
  • Les films sont passés de 43 % à 47 % de la consommation télévisuelle totale.
  • Les chaînes sportives ont enregistré une baisse d’audience de 50 %.

 

Le confinement a radicalement modifié la manière dont les Belges consomment les médias. Les acteurs OTT tels que Netflix sont sans conteste les grands gagnants de ce changement. Les chaînes belges comme VTM, Eén, La Une et RTL-TVI ont également enregistré de très bons résultats grâce à leurs émissions de divertissement et d’information. En revanche, les chaînes sportives ont perdu la moitié de leur public.

 

Les acteurs OTT, incontestables gagnants

Durant le confinement, les clients ont cherché à se divertir davantage. Les acteurs OTT (over-the-top) sortent clairement gagnants de ce changement. L’utilisation de Netflix a augmenté de près de 45 % en moyenne dans les premiers jours du confinement : un impact massif qui a ensuite été compensé par les limites de définition mises en place par Netflix pour éviter la saturation des réseaux. La sortie de la nouvelle saison de ‘La Casa de Papel’, par exemple, a engendré une augmentation de 30 % du trafic sur Netflix. D’autres plateformes de contenu comme Auvio (RTBF) ont aussi observé une hausse d’utilisation.

 

Les chaînes TV belges ont augmenté leur audience grâce aux programmes d’actualité et de divertissement

En termes de consommation des médias, le confinement a stimulé l’intérêt des Belges pour les programmes d’information. D’après une enquête menée par Orange Belgium, plus de la moitié des Belges (54 %) ont suivi l’actualité plus assidûment qu’avant.

Les chaînes axées sur l’information, comme La Une et Eén, ont enregistré une hausse d’audience de 30 % pour les programmes d’actualité. Pendant les deux premières semaines du confinement, les journaux télévisés locaux proposés par VTM, La Une, Eén et RTL-TVI ont également gagné 15 % d’audience, en moyenne.

La conférence de presse sur le confinement donnée par les autorités le 24 avril a engendré une hausse de 150 % de l’utilisation de l’app mobile Orange TV et une diminution de 30 % du trafic de Netflix, ce qui illustre parfaitement ce regain d’intérêt pour les informations locales.

En matière de divertissement, les émissions De Mol (VIER), Boer Zoekt Vrouw (VTM), et Blind Getrouwd (VTM) sont restées en tête des meilleurs programmes flamands, aux côtés de Temptation Island. Au sud du pays, RTL-TVI a attiré de nombreux téléspectateurs avec les émissions Top Chef, Enquêtes et Belges à Domicile, en marge de son JT du soir, comme le montrent les chiffres de l’étude Havas Village - Living in The New Normal. L’émission Koh-Lanta de la chaîne de télévision française TF1 a également attiré un large public.

A noter, par ailleurs, que les téléspectateurs ont manifesté un regain d’intérêt pour les films, avec une croissance de 4 points (de 43 % à 47 % de la consommation TV globale).

En revanche, les chaînes sportives, impactées par l’absence de grands événements sportifs en direct, ont enregistré une forte baisse d’audience, de l’ordre de 50 %.

Christophe Dujardin, Chief Consumer Officer d’Orange Belgium : "L’intérêt accru pour les contenus OTT n’est pas une surprise : les chaînes TV belges ont également réalisé d’assez bonnes performances, car les Belges étaient à la recherche d’informations, mais aussi de divertissement durant le confinement. Il est, par ailleurs, intéressant de noter l’accélération d’autres tendances sous-jacentes, comme l’augmentation de l’utilisation de l’app Orange TV, qui montre que les clients ne consomment plus les médias comme avant, même lorsqu’ils sont chez eux."