23/04/20

News financières

Croissance robuste de l'EBITDAaL au T1 Dividende revu dans le contexte de la pandémie de COVID-19

Retour à l'index des nouvelles
  • Croissance de +3,9 % de la base clients mobiles postpayés en glissement annuel, soit un ajout net de 9 000 contrats sur le trimestre
  • Bond de +40,0 % de la base clients convergents en glissement annuel soit un ajout net de 21 000 clients sur le trimestre
  • Pour le T1, le chiffre d’affaires1 progresse de +1,9 %, et les services facturés au client1 de +4,6 % en glissement annuel
  • L’EBITDAaL1  s'améliore de +7,6 % au T1 en glissement annuel

 

Impact du COVID-19  

  • Les mesures de confinement pèsent sur la dynamique commerciale et opérationnelle. La fermeture temporaire des boutiques freine l’acquisition de nouveaux clients mobiles et convergents, ainsi que les ventes de terminaux. Toutefois, le taux de résiliation diminue. De plus, l’itinérance et le trafic SMS ainsi que les projets ICT connaissent une décrue, tandis que le trafic voix augmente.
  • L’incertitude reste élevée sur les mesures contre le COVID-19 et sur leurs conséquences sur l'économie belge.
  • Pour 2020, Orange Belgium prévoit pour l’heure que la crise liée au COVID-19 aura un impact négatif modéré sur le chiffre d'affaires, et un effet plus limité sur l'EBITDAaL, compte tenu de la faible incidence des revenus de la vente de terminaux, des SMS et de l'itinérance sur l'EBITDAaL, et des efforts de maîtrise des coûts. Les eCapex devraient diminuer légèrement, les mesures de confinement imposant certaines limitations.
  • Orange Belgium envisage de revoir ses objectifs financiers pour 2020 à l’issue du T2, une fois que la visibilité sur les effets de la crise liée au COVID-19 se sera améliorée.
  • Compte tenu du contexte actuel de forte incertitude, le Conseil d'administration recommande à l'AGO de ne pas porter le dividende 2019 à 0,60 € par action comme prévu initialement, mais de le maintenir à 0,50 € par action.  

Belgique : éléments opérationnels marquants du T1 2020  

  • Le dynamisme des ventes nettes de contrats convergents confirme l'attrait de l'offre Love Duo/Trio. Orange Belgium enregistre 21 000 nouveaux abonnés (+8,1 % en glissement annuel) pour atteindre 280 000 clients Love (+40 % sur un an). Love Duo représente encore un tiers des ajouts bruts. La base clients mobiles convergents représente 17,4 % des clients mobiles postpayés, en progression de 470 pb par rapport au T1 2019. Du fait des délais d'installation, l'impact de la pandémie de COVID-19 sur le chiffre d'affaires du T1 se matérialisera principalement au T2.
  • La base clients mobiles postpayés est en augmentation malgré l'environnement concurrentiel et l'impact de la pandémie de COVID-19. La base clients mobiles postpayés s'accroît de 9 000 contrats à 2,6 millions d'abonnés (+3,9 % en glissement annuel). Le lancement du nouveau portefeuille GO mobile en mars, qui introduit la première offre mobile familiale en Belgique, subit l'impact des mesures de confinement mises en place face à la pandémie de COVID-19.
  • L'ARPO convergent B2C diminue légèrement de 1,9 % sur un an à 75,9 € sous l'effet de l'accroissement de la clientèle de base Love Duo, commercialisée à un prix plus bas, qui représente déjà 14 % des abonnés Love.
  • L'ARPO mobile postpayé recule légèrement de 2,5 % en glissement annuel à 20,3 €,  sous l’effet de la baisse du revenu hors forfait due à la réglementation applicable aux appels intra-UE pour les appels internationaux, ainsi qu'à l'impact de la pandémie de COVID-19 sur les SMS et l'itinérance, en partie compensé par la migration vers les modèles tarifaires plus élevés.

 

Éléments financiers marquants du T1 2020  

  • Le chiffre d'affaires connaît une progression de 1,9 % en glissement annuel à 333,9 millions d'euros, porté principalement par la hausse du chiffre d'affaires provenant des services facturés aux clients (+4,6 % sur un an1), et soutenu par l'accroissement du chiffre d'affaires des services convergents (+35,8 % en glissement annuel), qui compense la baisse des revenus des services aux opérateurs (-2,1 % par rapport au T1 2019). Les revenus des services aux opérateurs diminuent, ce qui est dû principalement à la baisse des revenus liés aux SMS entrants (-4,8 millions d'euros), sans impact sur l'EBITDAaL, une évolution qui se trouve en partie contrebalancée par l'amélioration du chiffre d'affaires MVNO.
  • L’EBITDAaL croît de 7,6 % en glissement annuel1 à 62,2 millions d'euros, grâce principalement à l'amélioration enregistrée par les services facturés au client, par l'activité câble et à la maîtrise des coûts liée à notre plan de transformation Bold Inside. L'activité câble enregistre un EBITDAaL positif de 2,5 millions d'euros sur le trimestre contre une perte de 1,1 million d'euros au T1 2019, mais les flux de trésorerie restent négatifs à -6,3 millions d'euros (contre -13,4 millions d'euros au T1 2019).

 

1. La base comparable englobe les résultats 2019 de BKM avant l'acquisition

 

 

Michaël Trabbia, Directeur général d'Orange Belgium, commente :

Nous avons tous été profondément affectés par la pandémie de COVID-19. Dans ce contexte de crise mondiale, notre priorité absolue a été d'assurer la protection de nos salariés, de nos clients, de nos fournisseurs et de nos sous-traitants et nous avons veillé à respecter pleinement les décisions et les recommandations des autorités compétentes. Par ailleurs, à l'heure où la connectivité est plus que jamais essentielle pour le grand public, les entreprises, les hôpitaux et les pouvoirs publics belges, nous nous sommes attachés avant tout à assurer la continuité du service. Enfin, nous estimons avoir un rôle sociétal important à remplir pour soutenir le pays en ces temps difficiles. De fait, nous avons pris l'initiative de diffuser le message « Restez chez vous », soutenu nos clients en mettant à leur disposition une plate-forme dédiée et des données supplémentaires, et aidé les pouvoirs publics à assurer le suivi de la mobilité via des données anonymisées. Nous avons également fourni un soutien concret et significatif aux hôpitaux et aux maisons de retraite, à travers la fourniture de masques et de solutions de cyber-sécurité et de communication. Orange Belgium et les membres de son Comité directeur, à titre personnel, ont effectué un don conjoint pour financer une unité de soins intermédiaires accueillant des patients COVID‑19.

Le 9 mars, nous avons remanié notre portefeuille mobile avec le lancement de GO, qui introduit des forfaits mobiles offrant des réductions familiales exclusives, confirmant une nouvelle fois notre positionnement de Bold Challenger. Nos offres convergentes Love Duo et Trio continuent d’attirer de nombreux nouveaux clients.

Toutefois, les mesures de confinement ont pesé sur nos ventes, la fermeture temporaire de boutiques n'étant pas entièrement contrebalancée par l'augmentation des ventes enregistrée par les autres canaux, principalement le numérique et les ventes par téléphone. Nous nous préparons pour la réouverture des boutiques dès que possible, avec l'ensemble des équipements de protection et des mesures sanitaires nécessaires.

En avril, le régulateur a présenté à la Commission européenne un projet de décision sur les tarifs de gros d'accès au câble. Par rapport à sa dernière version, ce projet comporte notamment un changement majeur dans la méthodologie de recouvrement des coûts qui serait extrêmement préjudiciable au consommateur. Ce changement majeur dans les dernières étapes du processus conduirait à sur-compenser de façon très significative les coûts réels des câblo-opérateurs. Par ailleurs, les hypothèses formulées conduisent à une augmentation excessive et injustifiée du prix de gros qui pourrait à terme atteindre jusqu'à 25 %. Ce projet de décision conduirait donc nécessairement à des hausses de prix significatives année après année sur le marché belge du haut débit, alors que celui-ci est déjà l’un des plus onéreux d’Europe. Dans l’intérêt du consommateur belge, nous appelons la Commission européenne et les régulateurs à améliorer sensiblement ce projet de décision, en l’ajustant à la réalité des coûts et en évitant toute sur-compensation.

 

Arnaud Castille, CFO, ajoute :

Les mesures prises face à la pandémie pèseront sur la performance financière de la société. Au cours du premier trimestre de cette année, la crise porte sur une période d'environ deux semaines, et il serait donc prématuré de prédire son impact sur le restant de l’année. Toutefois, il est possible d’envisager un impact sur le chiffre d'affaires, causé par une diminution des ajouts bruts dans le mobile et dans la convergence, en partie compensée par une réduction du taux de résiliation. La baisse des ventes de terminaux aura une incidence sur le chiffre d’affaires, mais l’on pourrait également assister à un rebond après la crise. Nous sommes donc parvenus à ajuster nos coûts, lesquels ont également été diminués par le biais d’une réduction du coût d'acquisition des clients. Pour l’année pleine, l’impact négatif sur l’EBITDAaL devrait par conséquent être limité. Nous réévaluerons l’impact de la crise causée par le COVID-19 et la révision éventuelle de nos objectifs après le deuxième trimestre. De plus, Orange Belgium peut se prévaloir d'un bilan solide, avec un levier de 0,8.

Le lancement de notre nouveau portefeuille mobile se traduira non seulement par une plus grande simplicité pour nos clients, mais il permettra également de rationaliser nos processus afin de réduire les coûts de gestion de ces portefeuilles.

Grâce à la poursuite des efforts de maîtrise des coûts menés dans le cadre de notre programme Bold Inside, nos coûts restent stables par rapport à l'année dernière dans un contexte de croissance du chiffre d'affaires.

La confirmation par l'autorité de la concurrence qu’aucune autre mesure provisoire n’était requise pour l’exécution de l'accord sur le partage de réseau d'accès mobile avec Proximus nous a permis de transférer des salariés vers MWingz, la coentreprise nouvellement créée, et d’engager la mise en œuvre de notre accord.